MENU
630
0

Les archives d’employés d’une usine de textile abandonnée, nommé “Britannia”, ont été sauvées de l’oubli et constitue maintenant une riche source d’informations. Plus que 3000 femmes et hommes y ont travaillé en même temps à une période, de la fin des années ’40 à la fin des années ’70, et leurs portraits et dossiers racontent beaucoup d’histoires de la vie quotidienne à l’usine. En outre, examiné comme un ensemble des données sociologiques, ce fichier donne un aperçu précieux de la géographie sociale, l’attraction urbaine, et l’immigration interne de l’époque, ainsi que la montée et la chute de l’industrie textile en Grèce.

Retour